Quand on ouvre un pot de Nutella, à l’heure où la puberté est arrivée, où ton corps stocke la moindre calorie, il y a forcément ce petit sentiment de culpabilité.

 Grossir ou 0 plaisirs, il faut choisir.

La bonne alternative semblait donc être : LA CUILLÈRE À CAFÉ (fantastique invention). 

Une cuillère à café de Nutella, ce n’est pas si terrible (même si elle suffirait à éradiquer la famine d’un petit village pour au moins 24h).

Alors tu trempes sans complexe ta cuillère. Tu la bombes bien, ça dégouline, mais c’est pas vraiment grave, c’est « juste » une cuillère à café.

Bientôt engloutie.

Alors tu regardes la cuillère à café, vide, et le pot, tout triste d’avoir été délaissé, qui t’appelles de son odeur savoureuse « Viens….viens….VIENS !!…. »

Bon…et puis, une deuxième après tout, ça n’a jamais tué personne (même si tu n’en donnerai pas ta main à couper…des artères bouchées, il y a du en avoir…)

 Tu plonges alors tout entière dans le pot, au milieu de la pâte, perdant toute notion du temps.

 La cuillère à café est un piège. Méfiez-vous.

 

Photo de Stan Stewart:  http://www.flickr.com/photos/muz4now/8858336003/